Le Partenaire Européen (logo)

PTZ+ : bilan intermédiaire par Le Partenaire Européen

Le Partenaire Européen propose ici un premier bilan plutôt positif, bien que non définitif, puisque ne prenant en compte que le tout début de l’année (2011), du Prêt à Taux Zéro + (ou PTZ+) mis en place par le gouvernement en janvier et censé faciliter l’accession à la propriété des primo-accédants.

Qu’est-ce que le Prêt à Taux Zéro Plus (ou PTZ+) ?

Le Prêt à Taux Zéro + (ou encore « PTZ+ ») est né d’une longue lignée d’aides précédentes à l’accession à la propriété, dont bien entendu le désormais célèbre et populaire Prêt à Taux Zéro, mais aussi le Pass Foncier, ou encore le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt, dispositif plus ancien, rappelle Le Partenaire Européen.

Ce nouveau prêt à taux zéro, disponible depuis le tout début de l’année 2011, est lié à des conditions d’attribution se voulant des plus simples. Le PTZ+ vise en effet aux primo-accédants, sans aucune condition de revenus. Le montant de l’aide alloué au futur propriétaire se situe entre 5 et 40 % du montant de l’achat, dans la limite d’un plafond qui dépend des facteurs tels que la localisation du bien, l’âge du logement, les performances énergétiques du bien, la composition de la famille, sans oublier les revenus du foyer.

100.000 PTZ+ attribués jusqu’en avril 2011

En à peine quatre mois, de janvier à avril, 100 000 PTZ+ ont été signés. Le gouvernement peut se réjouir de l’important succès dont bénéficie ce nouveau prêt à taux zéro lancé en janvier 2011. Avec un tel succès, Le Partenaire Européen confirme que l’ambition gouvernementale d’atteindre 380 .000 PTZ+ dès cette année sera atteint a priori sans difficulté.

Ceci étant, le PTZ+ est d’autant plus intéressant pour les souscripteurs que la hausse des taux du crédit immobilier a déjà commencé dès fin 2010. En conséquence, si le PTZ+ permet effectivement d’améliorer la capacité d’emprunt des primo-accédants, il a déjà permis de compenser, ne serait-ce que partiellement, la hausse des taux du crédit immobilier qui devrait perdurer sur toute l’année 2011.

Principaux bénéficiaires du PTZ+

Le Partenaire Européen remarque que les PTZ+ enregistrés profitent en priorité aux classes moyennes.

Grâce à sa forte popularité, on peut aisément définir le profil des souscripteurs au PTZ+ : ils sont plutôt jeunes, la moitié des bénéficiaires étant âgés de moins de 35 ans ; ce sont pour une bonne part des familles, 40 % des ménages avec au moins un enfant ; 40 % représentent des foyers parmi les plus aisés, le montant du PTZ+ étant dans ce cas limité à environ 10 % du coût de l’acquisition ; cependant, 20 % sont des ménages parmi les plus modestes, et le montant du prêt à taux zéro représente alors 40 % du coût total du bien immobilier, soit la part maximum de l’aide.

Mieux acheter un bien immobilier avec Le Partenaire Européen

Le Partenaire Européen (logo)
Le Partenaire Européen : l'immobilier entre particuliers

Pour l’achat-vente d’un logement entre particuliers, Le Partenaire Européen met en relation le vendeur et l’acheteur sans commission à la vente et sans frais d’agence. À l’aide de ses annonces spécialement optimisées, Le Partenaire Européen augmente grandement les contacts avec les acquéreurs et donne accès aux vendeurs différents services facilitant la vente immobilière entre particuliers. Pour l’acquéreur, Le Partenaire Européen donne accès à un service gratuit de découverte des offres correspondant à leur recherche.

 

Vendez plus efficacement votre bien immobilier et achetez de particulier à particulier avec Le Partenaire Européen, votre spécialiste en immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Je m'abonne aux commentaires de cet article. Je m'abonne sans commenter.