Loi Scellier 2012 et réductions d’impôts

La complexité de la législation, qui permet de profiter de certaines réductions d’impôts attrayantes, n’est pas nécessairement facile d’accès pour tous. Cependant, la defiscalisation peut être un bon moyen de diversifier ses investissements mais aussi, ne le cachons pas, de diminuer singulièrement  son taux d’imposition. Acquérir un bien dans le but de le louer vous permettra, probablement, de bénéficier de la loi scellier.

Pour cela, il faut pourtant s’informer précisément sur les détails de la législation qui vous permettront d’éviter de vous tromper sur cette option mais aussi de savoir si vous êtes à même d’ être éligible à ce type de loi.

Et tout n’est pas si simple, il faut pouvoir investir à une hauteur limite de 300 000 € pour être dans les exigences de ce genre de diminution des charges fiscales. Ce nouvel achat doit être réalisée pour un bail d’un minimum de neuf ans en tant que résidence principale pour un locataire. Un plan délimite les zones qui vous permettront de rester parfaitement dans le cadre de la loi scellier 2012.

Il faut aussi ajouter qu’il est plus avantageux de bénéficier de cette loi sur les habitations dites BBC qui présente les normes actuelles d’un bâtiment à basse consommation. il faudra s’attaquer à tous les équipements consommateurs d’énergie pour avoir une consommation inférieure ou égale à 50 kwh par m2. Le cadre de la loi fixe en plus une limite qu’il faudra respecter sur toute la surface locative de la maison. Dernier point : gardez à l’esprit que vous ne pourrez pas aller au delà de quatre investissements immobiliers par année fiscale et par foyer.

Alors pourquoi attendre si vous souhaitez investir dans la pierre et bénéficier du même coup d’un réduction substantielle de votre IRPP ? Récoltez les informations nécessaires et passez à l’action pour cette nouvelle année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Je m'abonne aux commentaires de cet article. Je m'abonne sans commenter.