Ergonomie des blogs : utilisabilité ou marketing ?

L’ergonomie semble être aux blogs ce que l’aérodynamisme est à l’automobile : un moyen permettant d’avancer plus rapidement sans gaspiller trop de ressources. C’est séduisant mais rappelons-nous qu’aux débuts de l’aventure automobile, la forme des véhicules n’avait que l’imagination des créateurs comme limite. Les blogs vont-ils tous se ressembler pour offrir le moins de résistance au clic sponsorisé et s’adapter au plus petit dénominateur commun ?

Le blog : un nouveau media ?

Pour le grand public, un blog est un journal intime en ligne où des gens bizarres sont lus par d’autres gens bizarres qui n’ont vraiment que ça à faire. Pour ceux qui éditent un blog, c’est avant tout un espace d’expression personnel sur des sujets qui peuvent aller de la confession intime, au blog professionnel en passant par toute la gamme des passions humaines. C’est parfois souvent un mélange plus ou moins savant de tout ce qui précède.

Un blog c’est aussi un moyen de communication supplémentaire. Un nouveau média qui peut rapporter de l’argent. Les gens de la publicité et du marketing, souvent en retard d’une version en ce qui concerne les nouvelles technologies, commencent peu à peu à prendre conscience du phénomène des blogs en tant que média. C’est-à-dire en tant qu’espace publicitaire global pour broadcaster, et en tant que moyen de communication de niche pour narrowcaster.

Ergonomie : le marketing le loup est au coin du bois…

Oui, mais voilà, tous ces blogs qui drainent cette audience dont les publicitaires feraient bien leur beurre, sont édités par des blogueurs qui font un peu «n’importe quoi», se disent les gens du marketing :

  • Même pas fichu de se mettre d’accord sur l’emplacement de la publicité,
  • Se sentent obligés de faire leur « geek » avec leur tagclouds, blogroll et autres trackbacks,
  • Pas capables de se mettre d’accord sur l’emplacement de la colonne de contenu par rapport à la navigation,
  • Pire encore, certains blogueurs ne veulent même pas entendre parler de publicité sur leur blog…

Comment rassurer les clients dans ces conditions anarchiques ? En travaillant sur une charte qualité pour mettre en place une liste de blogs qui présentent bien. Je ne sais pas si cette liste existe, mais j’ai voulu, comme d’autres, faire un peu de prospective. Peut-être vous demandez-vous ce que le marketing et la publicité viennent faire dans un billet sur l’ergonomie. Si c’est le cas, le vôtre mérite qu’on soit gentil avec vousou pas 😉

Pour préciser ma pensée, je dirais que depuis quelque temps, le buzz qui tourne autour de l’ergonomie des blogs vise le plus souvent à transformer le lecteur en simple visiteur dont le rôle serait de cliquer sur tout ce qui bouge au détriment de l’utilisabilité la plus évidente. Trop souvent, le texte est laissé avec les paramètres par défaut en matière d’interlignage, alors qu’une légère augmentation permettrait d’améliorer considérablement la lisibilité.

Comprenez-moi bien : je n’ai absolument rien contre la présence de la publicité sur les blogs du moment qu’elle ne gêne pas ce qui fait l’intérêt de lecture. Mais lorsque la publicité devient le contenu principal du blog, je dis : bof ! Je n’ai pas non plus envie de rejoindre une réserve de blogs estampillés 100% sans pub ! Je cultive mon côté rebelle, mais je ne suis pas extrémiste. Encore que BlogAntiPub et nologo proposent une réflexion saine sur la place de la publicité et des marques dans notre quotidien.

Et encore, c’est sans compter le contenu auto-promotionnel. Sur certains blogs, la liste des billets les plus lus, les derniers commentaires, la liste des tags, etc. côtoient les catégories, la blogroll, le calendrier et les archives. Ca finit par prendre beaucoup de place : la demande pour des templates en 3 ou 4 colonnes progresse rapidement, alors que la largeur optimum d’un pavé de texte agréable à lire n’a pas changée !

Petite définition de l’ergonomie

Pour bien commencer, posons-nous tranquillement pour savoir de quoi on parle. Quel est le but de l’ergonomie ? Curieusement personne n’aborde vraiment la question tant elle parait évidente.

Ce qui va sans dire va mieux en le disant. Pour Wikipédia, l’ergonomie est l’étude scientifique de la relation entre l’homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail et l’application de ces connaissances à la conception de systèmes qui puissent être utilisés avec le maximum de confort, de sécurité et d’efficacité par le plus grand nombre.

Pour résumer, il s’agit de bonnes règles de travail. De bonnes pratiques, en somme. Appliquée aux blogs, cette définition deviendrait : l’ensemble des pratiques et des techniques visant à faciliter la lecture et la recherche d’information. C’est déjà plus simple.

Mais c’est encore un peu long. Trois éléments seulement sont à considérer : la lecture, l’écriture et la recherche d’information. Factorisons. Nous pouvons fusionner le tout car la lecture et l’écriture peuvent être considérées comme de la recherche d’information.

Il reste à affiner la définition : l’ergonomie appliquée aux blogs est l’ensemble des pratiques et techniques visant à faciliter l’accès à l’information.

Faciliter la recherche d’information

Si le but de l’aérodynamisme appliquée aux voitures est de réduire les points de frottement entre l’air et le véhicule, pour les blogs, il s’agit plutôt d’éliminer toute gêne dans la recherche d’information. Les recherches peuvent s’effectuer sur l’ensemble du blog (rubriques, catégories, tag, archives), sur la page (colonnage, identification des blocs), dans le billet (titre, intertitre, couleurs), jusqu’au paragraphe avec la recherche du sens dans l’enchainement des idées.

Dans les différentes acceptions du mot ergonomie, il est souvent question de physiologie. C’est étonnant d’observer que le verre semble fait idéalement pour être tenu dans une main, ou que la tasse de thé est muni d’une anse pour que nous ne nous brulions pas… Pour moi, rendre un contenu ergonomique, c’est prendre en compte les capacités physiologiques et psychologiques du visiteur pour le transformer en lecteur, régulier de préférence.

En effet, les visiteurs arrivent sur votre blog avec plusieurs millénaires d’habitudes de lecture acquises depuis les première inscriptions lapidaires, jusqu’au codex (bien que sur certains blogs, la longueur des pages évoquent plus le rouleau de parchemin que le livre) !

Dans nos contrées occidentales nous lisons de gauche à droite et de haut en bas. Il parait donc plus naturel de mettre un champs de recherche en haut de la page plutôt qu’en bas : qui va nous aider à trouver ce qui nous sert à trouver ?

Donner du poisson ou apprendre à pêcher ?

Voilà, c’est bientôt la fin et je m’aperçois avec plaisir que je n’ai pas trop ajouté à la confusion en donnant des conseils sur le nombre optimum de colonnes, de l’emplacement idéal pour la publicité, de la taille ou la couleur idéale pour le texte ou pour les liens. Peut-être lors d’un prochain billet 😉

J’espère seulement vous avoir apporté une ou deux idées sur la question de l’ergonomie en général pour vous inciter à prendre dix minutes pour réfléchir à ce que vous voulez faire, à qui vous vous adressez, et surtout à ce que vous avez à dire. Vous verrez ainsi toutes ces questions résolues d’un coup de baguette magique. Ou presque.

Et puis, si on va jusqu’au bout de l’analogie entre l’aérodynamisme des voitures et l’ergonomie des blogs, on risque de finir avec des blogs profilés comme des bêtes de courses qui se ressemblent tous, forme et contenu compris…

Et qu’est-ce qui différencie les voitures de courses sur un circuit ? La pu-bli-ci-té pardi ! Le chauffeur ? Juste une question d’argent…. CQFD.

Sauver la planète, recyclez vos vieux billets 😉

Cet article paru initialement sur css4design sous le titre Ergonomie des blogs : utilisabilité ou marketing ? (etc.) a été légèrement remanié et raccourci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Je m'abonne aux commentaires de cet article. Je m'abonne sans commenter.