Comment entretenir une charpente en bois ?

Bâtir une maison est un projet à long terme, c’est la raison pour laquelle il faut qu’elle soit bien fondée. Cela exige le savoir-faire du constructeur ainsi que des matériels adéquats. Les charpentes en bois en font partie si bien qu’il est essentiel de faire le meilleur choix. Il faut également qu’il soit bien entretenu, car cela présente de nombreux avantages.

Pourquoi choisir une charpente en bois ?

Les charpentes en bois, dans l’immobilier, ont des propriétés qui diffèrent d’un type à un autre :

–       celle en chêne : elle est la plus ancienne et la plus solide. Elle est également résistante et ne nécessite pas d’entretien spécifique. Elle peut être utilisée en tant que bûchers, abris de jardin, décoratifs, etc.

–       celle traditionnelle : on en trouve surtout dans les résidences anciennes. Elle est surtout constituée par du bois massif ainsi que par des pannes, des fermes et des chevrons. Elle est formée en bloc par embrèvement ou par enfourchement ou encore par des tiges métalliques telles que les boulons ou des outils spéciaux comme les crampons.

–       les fermettes : ce sont des chevrons consolidés par triangulation. Elles ont été conçues avec des pièces en bois de 36 mm d’épaisseur, des connecteurs métalliques les rassemblent.

Leur dimension est également une de leurs caractéristiques, prenons par exemple les cas suivants :

  • la volige qui est de 105 mm x 12mm
  • le madrier 225 mm x 75 mm
  • le chevron 80 mm x 60 mm
  • la panne 300 mm x 100 mm

Comment l’entretenir ?

L’entretien ainsi que la surveillance de la charpente en bois garantissent sa durée de vie. Il est conseillé de faire appel à un spécialiste qui réalise des traitements insecticides et fongicides. Il se charge également de vérifier les origines de la défaillance telles que l’attaque des insectes du bois, une infiltration d’eau, une mauvaise ventilation… Pour réduire l’humidité qui est propice aux champignons, la toiture doit être étanche. Si vous êtes en location appartement, il faut en parler à votre propriétaire.

Des arrêts et des madriers doivent être placés dans les zones clés pour une charpente traditionnelle. Il faut également ajouter des goussets et des connecteurs en métal. Les deux solutions face aux flexions sont les contreventements pour garantir la stabilité de l’ouvrage et les entretoisements permettant de maintenir la distance des entraits.

Traiter la charpente

Lorsque la charpente est gravement atteinte, il est essentiel d’éliminer les fractions trouées à l’aide d’un sablage. Quand c’est bien localisé, il suffit de procéder au ponçage et à l’astiquage. Quel que soit le type de traitement, il faut commencer par le dépoussiérage et ensuite, la perforation des charpentes et des planches. Il est nécessaire d’y installer des injecteurs en propylène, une pompe hydraulique permet d’imprégner du produit à l’intérieur du bois. Ce procédé consiste à éliminer les insectes et leurs larves

Le xylophène est le plus utilisé étant donné son effet intégral, mais il faut bien se protéger avec un masque et des gants lors de son emploi. On peut également recourir au sel de bore qui a l’avantage d’être plus naturel. De plus, il ne se diffuse pas dans l’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Je m'abonne aux commentaires de cet article. Je m'abonne sans commenter.