Suppressions d’emplois dans le secteur bancaire

Les licenciements structurels qui auront prochainement lieu dans le secteur bancaire et boursier vont secouer le monde de la finance à tous les niveaux et aucune branche d’activité n’y échappera. Depuis le début de la crise financière et monétaire et le cours du pétrole en hausse continuelle, de nombreuses entreprises ont été contraintes de mettre les clés sous la porte et bon nombre de banques y ont échappé de justesse grâce à l’injection colossale de fonds étatiques dans le système financier. Néanmoins, il semble qu’à présent plusieurs d’entre elles commencent à être victimes des effets néfastes de la crise.

Le plus inquiétant, c’est que ce ne sont nullement les petites banques qui sont concernées, mais bien les grandes institutions financières multinationales. Les répercussions se font sentir au niveau du chiffre d’affaires et des bénéfices, ce qui influe directement sur l’emploi dans ce secteur. À titre d’exemple, citons Bank of America qui suite à des résultants financiers semestriels décevants a cédé plusieurs de ses activités puis a annoncé récemment la suppression future de près de 10 000 postes.

Record de licenciement pour une banque américaine

Cette vague de licenciement qui aura lieu est un triste record pour une banque américaine. Soulignons que d’autres groupes bancaires européens aussi en perte, comme Ubs et le Crédit Suisse, ont déjà licencié des milliers d’employés pour les mêmes raisons et que Lloyds et Hsbc ont également prévu la suppression de milliers d’emplois d’ici 2012.

Généralement, les suppressions d’emploi sont réparties équitablement entre les différents services des banques depuis le back-office jusqu’aux tradeurs du forex. Même si la situation s’avère inquiétante, surtout pour les travailleurs concernés, les clients ne doivent pas s’alarmer. En effet, ces compressions de personnel aussi importantes soient elles ont pour objectif d’augmenter les fonds propres et améliorer les ratios financiers, ce qui ne peut que renforcer la confiance des épargnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Je m'abonne aux commentaires de cet article. Je m'abonne sans commenter.